Antiennes grégoriennes

Voici quelques antiennes grégoriennes que l’on peut utiliser pour la consécration. Elles ont été enregistrées à l’abbaye de Triors, sous la direction du P. Pierre Le Bourgeois, mb :

Lors de l’appel, la schola chante :

1 – Prudentes virgines, aptate lampades vestras : ecce Sponsus venit, exite obviam ei.

Vierges sages, apprêtez vos lampes : voici l’Epoux qui vient, sortez à sa rencontre.

 

Puis, l’évêque appelle la candidate en chantant :

2 – Veni, filia, audi me : timorem Domini docebo te.

Viens, ma fille, écoute-moi : je t’enseignerai la crainte du Seigneur.

 

La candidate répond :

3 – Et nunc sequor in toto corde : te timeo et quaero faciem tuam videre ; Domine, ne confundas me, sed fac mihi juxta mansuetudinem tuam et secundum multitudinem misericordiae tuae.

Et maintenant je te suis de tout mon cœur : je te crains et j’aspire à contempler ta face ; Seigneur, ne me confonds pas, mais agis envers moi selon ta bonté et selon l’abondance de ta miséricorde.

 

Après la remise du voile, la vierge consacrée chante :

4 – Posuit signum in faciem meam, ut nullum praeter eum amatorem admittam.

Il a posé un signe sur mon visage, afin que je n’admette aucun autre amant que lui.

 

Après la remise de l’anneau, la vierge consacrée chante :

5 – Annulo suo subarrhavit me Dominus meus Jesus Christus, et tamquam sponsam decoravit me corona.

Mon Seigneur Jésus-Christ m’a donné son anneau, et comme une épouse il m’a parée d’une couronne.

 

Après la remise du livre de la prière de l’Eglise, la vierge consacrée chante :

6 – Ecce quod concupivi, jam video ; quod speravi, jam teneo ; illi sum juncta in caelis quem in terris posita tota devotione dilexi.

Voici que ce que j’ai désiré avec ardeur, je le vois désormais ; ce que j’ai espéré, je le tiens maintenant ; je suis unie dans le ciel à celui que, sur la terre, j’ai aimé avec toute ma dévotion.

 

Après la remise du cierge, la vierge consacrée chante :

7 – Ipsi sum desponsata, cui Angeli serviunt, cuius pulchritudinem sol et luna mirantur.

Voici que je suis l’épouse de Celui que les Anges servent, Celui dont le soleil et la lune admirent la beauté.

(enregistrement à venir)

Après la communion, la vierge consacrée chante :

8 – Mel et lac ex ejus ore suscepi, et sanguis ejus ornavit genas meas.

J’ai reçu le miel et le lait de sa bouche et son sang a orné mes joues.

 

Image par FotoRieth de Pixabay.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *